édito

Depuis 2011, l’association les Chiens de l’Enfer édite et explore des jeux de société au contenu critique et supportés par des formats innovants afin de mettre en valeur des pratiques mineures dans l’édition de jeux de société.

Les rencontres Spiele punk, organisées avec le soutien du Festival des Jeux de Saint-Herblain, sont à ce titre un espace d’expérimentation et un temps privilégié pour présenter des projets ou des sujets souvent en marge du secteur du jeu. En s’interrogeant sur les jeux engagés, incluant un contenu satyrique et en passant en revue les problématiques de la diffusion du jeu autour de la micro-édition, du print-on-demand et des licences libres, les rencontres Spiele Punk initiées en 2013, ont ouvert la discussion et favorisé l’échange de pratiques entre créateurs, public et acteurs associatifs.

Dans la continuité de ce travail, et porté par le bilan positif de la première édition, Spiele Punk revient en 2014 avec deux nouvelles thématiques.

Annoncée parfois comme responsable de la future et hypothétique disparition des réseaux de fabrication et vente de jeux de société, l’imprimante 3D semble diviser les joueurs et les acteurs ludique. Si cet éclairage récent et cet engouement pour la fabrication numérique peuvent sembler menaçants pour certains, nous choisissons de considérer non pas les rapports de concurrence mais plutôt les usages et pratiques potentiels de ces nouveaux outils. Accueillis à Plateforme C, le Fablab de l’association PiNG, nous proposons une journée de découverte, entre démo et discussion, avec des porteurs de projets de jeux incluant ces outils dans le prototypage, la fabrication ou la distribution.

En second lieu, nous souhaitons mettre en avant une parole minoritaire, celle des femmes dans le monde du jeu. La question de genre peut paraître futile à certains mais qu’en disent les femmes qui sont les premières concernées ? Et puisque l’on avance souvent une féminisation du secteur, il nous paraît important de faire un état des lieux des sentiments partagés par les joueuses et les créatrices autour d’une table-ronde à la MDJ de Nantes. Nos invitées partageront leurs expériences et débattront afin d’explorer les différentes facettes de la place des femmes dans le jeu.

Les échanges se poursuivront à La Carrière lors du temps fort du Festival des Jeux de Saint-Herblain. Rendez-vous à l’espace de médiation dédié à la fabrication numérique animé par l’association pour la démonstration d’une imprimante 3D et la présentation des jeux et prototypes des invités de l’édition Spiele Punk 2014.

Ces rencontres, loin de rendre compte de l’ensemble de la ludosphère, cherchent plutôt à exposer des pistes, des inclinaisons pour une ouverture du secteur à d’autres formats ou considérations. Et puisque cette envie de croisement des gens et des genres est le moteur de ces rencontres, nous espérons pouvoir vous compter parmi nous pour échanger vos expériences pendant ces journées gratuites et ouvertes à tous.

Une réponse à “édito

  1. Pingback: Catherine Lenoble - Agenda et "litteraturing.net says hello" - Artefacts·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s