Ctrl-Alt-Kids : retour en mots & en images

Stiker blasonCtrl-Alt-Kids est un projet de récit d’anticipation collectif dans l’espace public mené en 2014 par les membres de l’association Dcalk – Julien Maudet et Catherine Lenoble – avec les élèves de 6e A du collège René Descartes, à  l’invitation de l’Espace Jean Roger Caussimon à Tremblay-en-France.

Lancé à l’automne 2013 avec une visite de l’exposition « Littératures numériques d’hier à demain » à la BnF suivi d’un premier atelier de cartographie, le projet a pris la forme d’un « grand atelier », l’occasion d’une semaine banalisée pour développer une fiction collaborative avec les élèves, du 12 au 19 mai 2014.

kids4

En s’appuyant sur l’œuvre de William Golding Sa Majesté des mouches pour sa lecture symbolique d’une société érigée par des enfants et croisant l’univers du roman de science-fiction L’Age de cristal dominé et contextualisé par la jeunesse, les collégiens ont ainsi été invité à  interroger le devenir utopique de Tremblay dont ils assumeraient la gouvernance.

img_20140512_111021

D’une première liste de lieux établis par les élèves, la cartographie se resserre autour de trois pôles à proximité du collège – L’Aquatout (piscine), le Gystadium (stade) et Le Palace de la Nourriture ! (boulangerie) – révélant une nouvelle géographie, une nouvelle cité à bâtir et les rôles à jouer de chacun.

Extrait du récit figurant dans la clé usb de l’Aquatout :

« Certains magasins de l’Aquatout ressemblent à de grands bazars où l’on trouve des souvenirs – des T-shirt Aquatout, des porte-clés écrit Aquatout, des photos de l’intérieur et de l’extérieur du bâtiment, des stylos, des tablettes, des téléphones, des MP3, des ordinateurs et des casses-tête avec l’image de l’Aquatout – mais aussi d’incroyables gadgets high tech inventés par les Kids comme des lampes qui s’allument quand on dit « sézame», un robot qui fait des taches ménagères, un téléphone qui parle tout seul, un robot qui étudie à votre place, des tableaux qui se dessinent tout seul et un stylo qui écrit ce qu’on veut assez similaires du stylo magique (quand on lui dit de dessiner et ba il va le faire tout seul), la pompoire et le saccourt qui n’est pas large, des chaussures qui changent de taille quand ton pied s’agrandit et des chaussures qui se lacent toutes seules, des trousses avec un écran pour regarder la télé et écouter de la musique ou encore des manteaux quand ils sont mouillés on appuie sur un bouton et ça sèche rapidement,

(…)

Sans oublier l’Aquabulle le chewing-gum pour faire des bulles sous l’eau. Oui parce qu’à l’Aquatout, les bonbons et les chocolats peuvent être mangés dans l’eau. »

Afin d’imaginer le décor et l’organisation de ces nouveaux lieux de vie et institutions où chaque élève se ré-invente à travers un personnage exerçant une fonction, le grand atelier se déploie en plusieurs micro-ateliers : esquisse des bâtiments (atelier dessin), réalisation d’organigrammes (à l’aide de Framindmap), écriture d’un manifeste (texte à trous), histoire des pôles développée de manière collaborative (via Etherpad), écriture de dialogue entre deux élèves/personnages via Etherpad puis enregistrement des dialogues avec des téléphones portables, recherche iconographique (via des sites de photos en licence Creative Commons), réalisation de brochure de communication (atelier collage) et repérage au collège pour le dépôt d’une clé usb.

ecole

En faisant le choix d’un « récit distribué » dans la ville de Tremblay à l’aide du dispositif Dead Drops, chaque élève contribue à l’histoire collective en écrivant et/ou en proposant, compilant des data (textes, images, sons) dans un réceptacle USB greffé aux murs des lieux choisis.

IMG_20140519_113454

Les clés usb ont été posées au collège et dans les trois nouveaux lieux imaginés, chacune contenant des éléments narratifs et autant de visions futuristes et fantaisistes des collégiens sur le devenir de leur cité « Ctrl-Alt-Kids ».

IMG_20140519_113327

Une cinquième clé déposée à l’Espace Caussimon rassemble et archive l’ensemble. Galerie photos, suivi pédagogique des ateliers et sorties, édition et cartographie en ligne par ici :
http://mjccaussimon.fr/?Ctrl-alt-kids
http://utoplan.mjccaussimon.fr/?-Ctrl-Alt-Kids-

Une très belle aventure qui nous a permis de repartir du projet 3D Fiction (atelier similaire « écriture collaborative, anticipation, espace public » développé avec un groupe d’habitants à Dakar en 2012) et de le pousser un peu plus loin, guidé par les idées farfelues des Kids.

Tant qu’il y aura des frites dans le futur…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s