Pocket Tactics : interview avec Arian Croft

100_3971_preview_featured

Interview réalisée par mail le 21/03/2014 en anglais, traduite en français par nos soins, les deux versions à lire ci-dessous.

Peux-tu résumer Ill Goten Game, pourquoi ce jeu de mot ?
Je ne sais pas si nous avons eu une bonne raison de choisir ce nom, il est juste sorti d’un brainstroming et nous a tous fait craquer. Nous pensions D8dorks, mais c’etait un peut trop spécifique.

Could you sum up Ill Goten Game project ? Why this play-on-word ?
I don’t know that we had a good reason for choosing that name, it just came out of brainstorming and kind of cracked us up. We almost went with d8dorks, but felt that was a little too niche.

Tu semble avoir commencer par sculpter des pièces de jeu en utilisant des méthodes maisons ; quand et comment as-tu commencé a t’intéresser à la modélisation 3D ?
Des que j’ai entendu parler des impression 3D a la maison, je savais que je devais mettre la main sur une Replicator. Les videos des realisations sur MakerBot m’ont fait prendre conscience que desormais aucune de mes idées n’etait hors d’atteinte. En premier, j’ai supposé (n’ayant jamais toucher au design 3D) qu’il me fallait trouver un devellopeur 3D avec qui collaborrer. Et à ma grande surprise les programmes pret a l’emploi comme Scluptris, Blender et TinkerCAD m’ont rendus la tache plus facile que je ne l’imaginais

It seems that you began sculpting board game pieces using home made technics ; when and how did you start being interest in 3D design ?                                                                               As soon as I heard about home 3D printing, I knew I had to get my hands on a Replicator. Watching the videos of what MakerBot was doing made me realize that, with this technology, none of my ideas were off limits. At first, I assumed that (having never tried my hand at 3D design) I would need to find a 3D artist with whom I could collaborate. To my surprise, readily available programs like Sculptris, Blender, and TinkerCAD made things easier than I could have imagined.

Est-ce que tu considères la modelisation 3D comme une extension ou comme un accomplissement pour tes travaux de conception de jeux? Comme auteur est-ce que ta pratique inclus désormais toujours des modèles 3D ?
C’est à coup sûr une extension, un moyen de plus vers une finalité. Depuis que je suis enfant j’ai rêvé des histoires et des modèles de jeu, en incluant à chaque étape de nouveau medium (illustration, écriture, sculpture) ,j’ai façaonné ces inventions en des objets tangibles. Je pense qu’avec une combinaison d’écriture et de design 3D j’ai trouvé la meilleure façon de transmettre mes idées aux autres.
Tous nos jeux en développement n’utilisent pas des composants en 3D, mais je cherche tout de même des moyens pour en inclure, même si ce ne sont que des pions ou des personnages.

Do you consider 3D modeling as a completion or an extension of creative work in board game design ? As game designers, is your practice now always engages with 3D design ?
Its definitely an extension, a means to an end. Ever since I was a kid I’ve been dreaming up stories and designing games, and with each new medium (illustration, writing, sculpting) I’ve been finding ways to shape those fancies into something tangible. I think that with a combination of creative writing and 3D design, I’ve found the best ways that I can translate my ideas to others. Not all of our games in development have a 3D printing component, but I find ways to work it in somehow, even if I’m just rendering characters.

À ton avis qu’est-il est important de considérer techniquement pour créer un jeu qui sera imprimable en 3D ?
Pour moi, c’est l’aspect modulaire le plus important. En crééant quelque chose qui puisse être étendu dans sa forme et utiliser de façon differente, tu obtiens un jeu qui sera rejoué de plusieurs façons et qui engage la participation, la creativité et l’imagination des joueurs. Si je peux créer un jeu qui fonctionne comme un bac à sable ou une boîte à outils, j’aurai tout simplement l’impression d’avoir fait un jeu auquel j’aimerai jouer.

In your opinion what is technically important to consider when you design a game that will be printable ?
To me, the modular nature of a game is most important. By designing something that can be expanded and used in different ways, you have a game that’s both re-playable and engages the players’ own creativity and imagination. If I can make a game that functions as a sandbox and a tool set, I feel like I’ve made a game that I’d want to play.

Combien de perssonnes sont engagées dans le processus de création de vos jeux ?
J’ai publié les design du jeu sur Thingiverse, et un groupe de testeurs devoué de cinq personnes m’ont aidé à affiner et équilibrer le système. De plus, chacun d’eux a crée une nouvelle faction pour Pocket-Tactics, et du coup enrichi considerablement les règles et les options.
Pour notre projet de jeu de rôle sur table que nous developpons en équipe depuis 10 ans maintenant, de nombreuse personnes ont également contribuer à ce processus.

How many person were involved in the game design process (prototype, test, etc) ?
The games posted to Thingiverse were designed by myself, though I have a faithful group of core play testers (five others) who help me out with balance and refinement. In addition, each of them has designed their own factions for Pocket-Tactics, which has expanded the rules and options considerably. For our tabletop RPG project, which has been in development for 10 years now, its been a team effort, and a number of people have contributed to that.

Pourquoi utiliser une licence Creative Commons pour tes jeux? Pourquoi utiliser la plateforme Makerbot Thingiverse ?
J’aime la simplicité et l’ouverture des licences Creative Commons. Même si j’aimerai faire un peu de sous avec ces jeux, je suis plus interessé de les offrir à la communauté. Makerbot nous a offert une incroyable opportunité de partage avec Thingiverse, et je suis fier d’en faire partie.

Why using a creative common licence for your game ? Why do you choose the Makerbot Thingiverse plateform ?
I like the ease and openness of the creative commons. While I would love to make money doing this, I’m more interested in giving to the community. MakerBot has given us an amazing resource with the Thingiverse, and its something that I’m proud to be a part of.

Combien de jeux Ill Gotten Games ont été telechargé depuis le début de l’aventure ? Est-ce que tu considères ce modèle de diffusion comme une piste pour un nouveau modèle de diffusion industriel ?
C’est une question difficile, je devrai faire quelques statistiques, mais une approximation me dit que ça se compte en centaine de milliers. Il est difficile de prévoir comment cela va affecter l’industrie du jeu, mais nous rentrons dans l’ère du crowd-sourcing, et nous allons voir de plus en plus de gens réaliser leurs rêves sans avoir recours à une montagne de capitaux. Pour moi, c’est très excitant, et comme la démocratisation des moyens de production amène de nouvelles opportunités, le monde du jeu ne pourra pas non plus se reposer sur ses lauriers. Mais je n’ai aucun doute que les éditeurs vont s’adapter à ce nouveau modèle de developpement, à l’instar de Reaper qui a déjà pris le plis.

How many Ill Gotten Games where download since the beginning ? Can you consider this model of diffusion as an upcomming model for board game industry ?
That’s a tough one, as I’d have to run some numbers, but from a cursory glance, I’d say it has to be in the hundreds of thousands. Its hard to predict how this will affect the board game industry, but as we’ve entered the era of crowd-sourcing, we’re going to see a lot more people realizing their dreams without needing a ton of capital. To me, its very exciting, and while this democratization of the process provides new opportunities, games will still need to stand on their own merit. I have no dount that established companies will adapt to this new business model, as companies like Reaper already have.

En 2012, Thomas Valenty poste sur Thingiverse ses modèles de personnages inspirés des jeux Games Workshop ; quelques mois plus plus tard cette major du jeu a fait retirer ses modèles créant le premier procès du genre. Que t’inspires cette histoire ?
Oui je me rappelle de ça. Pour être juste, il l’a un peu cherché en frayant avec la contrefaçon… Même si je comprends que l’on puisse être en colère contre les pratiques de ventes de Games Workshop, il n’est pas non plus judicieux de violer leur proprieté intellectuelle. Pour ma part , je vois l’impression 3D comme une chance de faire quelque chose de nouveau, de développer mes propres idées, donc je n’approuve pas l’idée de piquer celle des autres.

In 2012, Thomas Valenty post on Thingiverse his design of Games Workshop inspired model figurine ; few month later this major company force Thingiverse to remove these models, what’s your opinion ?
Yeah, I remember this. To be fair, he was kind of asking for it by making a knock-off of their designs. While I understand being angry at Games Workshop’s business practices, I don’t think its fair to violate their intellectual properties. Just speaking for myself, I view 3D printing as a chance to make something new and develop my own ideas, so I don’t understand the interest in ripping someone else off.

Penses-tu que l’industrie du jeu pourra endurer de faire des procès à répétition pour chaque copie illégale sur internet, ou qu’à l’instar de la musique c’est une lutte un peu vaine ?
Je pense que ce sera une bataille difficile. De plus, il y a une mince frontière entre le plagiat et le Fan art. Mais bon si quelqu’un commence à faire du profit en exploitant ce flou, je suis sure que les compagnies continueront les poursuites.

Do you think it will be bearrable for board game industry to make a trial for each copy on the internet, or that like in music before this struggle is vain ?
I think its an uphill battle. Its a strange and difficult distinction to draw between « fan art » and plagiarism. However, if someone is profiting off of these things, I’m sure that companies will continue to pursue legal action.

Que dire de la scène US du jeu de société ? Est-ce que tu as remarqué d’autres projets suivant ton approche, realisé par d’autrse créateurs ou makers ?
Pour le moment, il me semble que nous sommes qu’une poignée partageant cette approche. Mais cela évolue vite, et chaque jour je vois de plus en plus de personnes qui s’intéressent à cette façon de faire. L’impression 3D est de plus en plus abordable, et bientot les imprimantes 3D seront considérées comme n’importe quel appareillage de maison.
Je pense que tous les makers ont leur propre approche, et la mienne est plus artistique que technique. Il y a plein de gens comme moi un peu partout, et je suis sur qu’ils vont trouver à relayer leur parole comme je l’ai fait. J’essaie de rester aussi ouvert que possible pour aider les gens à faire de meme.

What about the US board games scene ? Are your projects and approach shared with others game designers and/or makers ?
Currently, it seems to be me and a handful of others taking this approach. Its growing though, and each day I see more and more people who are interested in this process. 3D printing is becoming more and more affordable, and there will come a time when 3D printers are household items. I think every maker has their own approach, and mine is definitely from an artistic perspective as opposed to a technical one. There are more out there like me though, and they’ll find their voice the same way I did. In the meantime, I try to stay as open as I can so I can help others do so.

Et les projets en cours ?
On est sur le point de lancer notre jeu de rôle sur table, Wayfarer. La campagne Kickstarter devrait se lancer en mars. De plus, je partage l’hébergement d’un podcast sur le jeu, Go For Rainbow, qui commence a avoir une certaine popularité grâce à des interwiews de pointure du monde du jeu.

What are you working on these days and/or upcoming projects ?
We’re on the verge of launching our tabletop RPG system, Wayfarer. The Kickstarter campain should be in effect in March. In addition, I co-host the video game-themed podcast, Go for Rainbow, which has been rising in popularity thanks to some interviews with high-profile industry names.

 Pour finir qu’est-ce que tu conseillerais à un novice qui veux essayer le design 3D ?
Lancez-vous ! C’est ce que j’ai fait, et croyez-moi, les choses sont plus faciles qu’on le croie. Commencer avec ThinkerCAD, qui est libre de droit; je le recommande chaudement. Associé a des objets 3D importés depuis Sculptris (un autre programme libre) il n’y rien que vous ne puissiez pas faire !

What can you say to novice who want to try 3D design ?
Just try it ! That’s what I did, and believe me, its easier than you think. Start with TinkerCAD, which is a free program. I can’t recommend it too highly. Combining that with objects imported from Sculptris (another excellent free program), there’s nothing you can’t do.

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s