Quand les « Kids » rencontrent les artistes au Labo BNF

Le 3 octobre dernier, les 29 élèves de la classe de 6e A du collège René Descartes sont partis à la rencontre de Catherine Lenoble et Julien Maudet au sein du Labo BnF en compagnie de leurs enseignantes Jeanne Damamme, professeur d’Histoire-géographie, Marie-Claude Roques, professeur de Français, et Nassima Mahmoudi, professeur d’Anglais. Une occasion de découvrir l’exposition Les littératures numériques d’hier à demain et de parler du projet en compagnie des artistes.

Première étape, la visite commentée de l’exposition Les littératures numériques d’hier à demain qui a permis aux élèves de découvrir l’histoire, encore récente et déjà riche, de la littérature numérique dans toutes ses composantes.

A travers sept grandes thématiques, l’exposition dressait une rétrospective de la littérature numérique depuis ses origines – les premières œuvres génératives sur ordinateur – jusqu’aux œuvres contemporaines conçues pour les nouveaux dispositifs de lecture. Ils ont ainsi pu explorer quelques œuvres sur les plus de trois cents présentées, qu’il s’agisse de livres numériques, de sites d’auteurs, de textes générés ou animés par des programmes automatiques, d’hypertextes de fiction, d’œuvres manipulables, jouables, ou au contraire d’œuvres qui positionnent la littérature à l’intérieur même du programme.

img_20131003_154100

Ils se sont également initiés à la lecture numérique de façon individuelle, collaborative ou encore participative par le biais de nombreux dispositifs de lecture (sur ordinateurs ou supports mobiles).

img_20131003_154309

Deuxième étape, un temps de discussion avec les artistes pour découvrir un peu plus le projet en devenir : déployer un récit fictionnel dans la ville de Tremblay à l’aide du dispositif Dead Drops (réseau de clés USB dans l’espace public). Chaque élève contribuera au récit en compilant des « data » (textes, images, sons) dans un réceptacle USB greffé aux murs des lieux choisis. L’histoire s’écrira et s’inscrira ainsi dans la ville, invitant le lecteur à naviguer de clés en clés pour découvrir cette narration née du travail des élèves.

Dans cette ville idéalisée, réappropriée et imaginée par leurs soins, défini selon leurs besoins, se tissera une cartographie subjective et fictionnelle, résultat d’une écriture partagée.

Article publié sur le blog Utoplan

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s