Ronges ton Os #1 (Paris) // le Bilan !

Avant de démarcher les lieux et autres boutiques susceptibles de nous accueillir pour une soirée ludico-canine, je ne pensais pas me retrouver face à un tel vide du coté de notre Capitale.

Les parisiens-nes ne sont-ils (elles) pas joueurs-euses ?

Manque de gamelle, certains lieux qui avaient acceptés de nous recevoir sonnaient aussi creux que l’intérêt ludique possible des parisiens-nes. On a léché la vitrine mais on ne nous a pas laissé entrer.

Tout d’abord le Café Meisia, situé à Belleville :
Le gérant de l’établissement propose une formule plutôt correcte pour les joueurs, 8€ l’accès à tous les jeux et une conso offerte. Les places sont réduites, le lieu est petit, rempli de jeux et plutôt agréable à première vue.
Nous sommes donc arrivés, tel de jeunes chiots, impatients de faire découvrir notre Ludothèque noire au public. Notre enthousiasme fut calmée sur le champ, un grand coup de pied dans les canines ne pouvait pas être plus chaleureux en terme d’accueil.
Le gérant ne pris même pas la peine de nous présenter aux joueurs déjà installés et s’est à peine s’il a levé la tête de ses commandes de burgers et autres biscuits apéros pour nous saluer. Loin de nous l’idée qu’il faille nous accueillir tel le messie ou autres divinités canines, mais on a beau être chiens, la politesse reste de mise.

AAAAAHHHH Paris !!

Nous avons mis de côté notre déception première et nous sommes installés tant bien que mal. Quelques joueurs étaient venus pour nous, ce qui nous a un peu rassurés pour la soirée.

Avant cette pitoyable soirée, j’ai eu une petite discussion avec le gérant, qui me tenait à peu près ce discours :
« Les joueurs qui viennent dans mon café n’aiment pas les prototypes, ils préfèrent les jeux déjà finis avec une belle boîte.Ils ont leurs petites habitudes et ne veulent pas forcément tester des nouveautés. »
A cela, je crois que mes oreilles ont saigné et une folle envie de mordre s’est emparée de moi. Je me suis dit (ou lui est même dit) que je pensais justement que c’était son rôle de faire découvrir/proposer à sa clientèle de nouveaux jeux et de ne pas les laisser se complaire dans une molle habitude de jeu. A priori il n’était pas de cette avis…
(Petite pensée pour Florian qui nous a accueilli comme des rois dans son magasin à Bruxelles et qui incite les joueurs à la découverte. / Wonderland).

A l’image de notre accueil, le café Meisia n’est rien de plus qu’un café/brasserie avec un service de jeux sans SAV, un peu comme un Mac Donald’s et sa piscine à boules.
(Ceci n’implique que mon ressentiment).

Continuons sur la deuxième session, au Dernier Bar avant la Fin du Monde, accolé au théâtre Châtelet :
Autre lieu, toute autre ambiance, pour ceux qui ne connaissent pas c’est LE bar qui fait du jeu à Paris, jusque dans ses décors et ses serveurs. Un peu un PLANET HOLYWOOD du jeu, même la musique d’ambiance y est. Très grand bar, agréable, beaucoup de monde à partir de 16h30 le samedi.
Pour la petite histoire, nous avons rencontré Thibault (l’un des 10 gérants du bar) en Février. Nous avions convenu d’une date et d’un lieu (ils possèdent plusieurs salles avec des ambiances différentes), le 23 Mars en soirée dans la salle Médiévale.
Autant dire qu’on remuait la queue d’avance. Mais vu que notre séjour parisien était apparemment voué depuis le début à une sorte de Maladie de Lyme, 2 semaines avant de poser la patte à la capitale, la soirée s’est transformée en après-midi (13h-16h30) et la salle médiévale en salle principale.
Autant pour nous … c’est avec la queue basse que nous sommes arrivés au bar, suite à l’aventure précédente. Heureusement l’accueil fut plus chaleureux, les serveurs nous ont offert un café et montré notre emplacement. L’après-midi s’est par la suite déroulée tranquillement avec quelques sessions de Borgia (Merci au grand PYM !!). En espérant pouvoir revenir avec les conditions décidées au début.

Le Constat est simple : nous n’accepterons plus d’intervenir dans les lieux qui ne partagent pas notre éthique du jeu. Ceux qui en font un moyen unique de commerce pour finalement vendre tout et n’importe quoi en dénigrant totalement la dimension humaine/canine.
Vivement le Festival Ludicité 2013 à Paris le 1er juin avec nos amis de la Mad !!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s